Education Nationale - 20 février 2007 :
17 organisations demandent au Premier Ministre de bloquer un décret permettant le regroupement des écoles rurales



> Ce projet de décret autoriserait la création, en principe "expérimentale", des établissements publics d'enseignement primaire (Epep)...

Nos organisations contestent dans ce décret le feu vert donné à un regroupement des écoles, entraînant le risque d'une diminution de leur nombre et de celui des postes, mais aussi le fait que les Epep seront gérés par des conseils d'administration dirigés par des élus - et non par des directeurs d'école comme actuellement.

Egalement adressée au ministre de l'Education, Gilles de Robien, et à celui de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, cette lettre rappelle que ce projet de décret a recueilli 41 voix contre et une pour (celle du Medef) lors d'un vote au conseil supérieur de l'Education (CSE, représentatif et consultatif).

"L'ensemble des intervenants a souligné le manque de concertation, l'absence d'un large débat et la nécessité de tenir compte des avis des élus, des parents, des enseignants et de l'ensemble des citoyens", précisent les organisations dans leur adresse. Elles proposent d'"engager avec les représentants des parents, des élus, des enseignants, des personnels éducatifs et des associations une large réflexion sur l'organisation et le fonctionnement des écoles".


Les trois lettres sont signées par la CGT, la CFDT, la CFTC, la FSU, le SNUipp-FSU, l'Unsa-Education, le SE-Unsa et le Sien-Unsa, le Sgen-CFDT, l'Unsen-CGT, la Fep-CFDT (enseignement privé), le SNPDEN (chefs d'établissement), la Ligue de l'enseignement, les parents de la FCPE et de la Peep, l'Unef, l'UNL, l'Unaf et A et I.


Source : AFP