Interpellations policières aux abords d’écoles :
La Ligue de l’enseignement s’émeut et s’indigne



Les récents épisodes d’interpellations de parents sans papiers à la sortie d’écoles maternelles devant leurs enfants et la détention abusive de la directrice de l’école maternelle de la rue Rampal, sont intolérables.

Comment peut-on avoir l’idée de procéder à de tels actes aux abords d’établissements scolaires ?

Manifestement on peut croire que l’état d’esprit répressif à l’égard des populations sans papiers et la gestion comptable de cette question douloureuse amènent à de tels débordements, particulièrement inadmissibles envers des parents d’élèves et des responsables d’éducation.

La Ligue de L’enseignement, avec le Réseau Education Sans frontières dont elle est un des membres fondateurs et les syndicats d’enseignants, s’indigne, condamne, et en appelle à la raison.

Elle appelle à soutenir l’action de toutes celles et tous ceux qui considèrent que les abords des écoles doivent rester des espaces privilégiés de relation éducative entre enseignants et familles.

La Ligue de l’enseignement et les syndicats d’enseignants resteront vigilants et appelleront à protéger les enfants et les jeunes lycéens victimes d’expulsions.


> Source :

> Voir aussi :