Digne-les-Bains (04) - TREMPLIN JEUNES MUSICIENS 2008
LES SELECTIONS ET LES SELECTIONNES



La Ligue de l’enseignement des Alpes de Haute Provence renouvelle son Tremplin Jeunes Musiciens pour l’année 2008 à Digne les Bains, réunissant tous les genres musicaux de musiques amplifiées et toutes les musiques électroniques.

# 1 - La sélection sur scène aura lieu au Palais des Congrès de Digne les Bains.

Deux journées seront organisées pour présenter ces 16 groupes au public et au jury.

>>> Le Mercredi 12 Mars :

  • Sélection des musiques amplifiées
  • de 14h à 18h30.

Voici une courte présentation des groupes présélectionnés :

#GATTAKA : Le groupe acoustipunkofestif s’est monté en mai 2006. Ils sont sept, et ils composent des musiques festives sur des chansons à texte, savant mélange alliant la douceur de l’accordéon à la puissance des cuivres. Inspirées très largement, de Noir Désir à la Mano Négra, leurs mélodies entraînantes ne laissent pas insensibles. Ces musiciens motivés prennent plaisir à jouer, et savent partager leur enthousiasme… (84 Le Thor)



# AURA : La naissance de ce jeune groupe jazzy est le résultat de deux ans de travail de deux jeunes gens, et de leur rencontre avec trois autres musiciens en 2007. Leurs compositions mélangent du jazz, de la soul, avec des influences parfois pop, et des textes tantôt en anglais, tantôt en français. Ils sont passionnés, optimistes, et pensent avancer dans leur aventure pour éventuellement enregistrer un album. (30 Lecques)

# Z – 51 : Ces cinq jeunes de seize à dix-huit ans venus des Hautes Alpes se sont formés en groupe pop-rock depuis l’année dernière. Ils font de la musique simplement par plaisir d’être ensemble. Leur existence est fondée sur l’amitié qui les unit, sur leur passion commune de musiciens, et sur une recherche d’originalité dans leurs compositions. Leur avenir, ils ont du mal à l’imaginer encore, mais ils souhaitent profiter au maximum de la chance que leur offre le Tremplin. (05 Tallard)

# SANGHA : Quatre filles du coin se sont réunies fin 2005, montant un groupe de rock féminin, avec des influences ska, punk et pop, le tout avec une bonne dose d’énergie. Margot à la basse, Gaby à la batterie, Justine à la guitare et Lucie au chant, et avant toutes voiles dehors, elles décapent par leur punch et leur bonne humeur. Elles ont déjà participé aux Class’ Rock 2006, et partent à l’assaut de nouveaux publics. (04 Volonne)

# L’APPART : Il était une fois trois jeunes gapençais de 17 à 19 ans, anciens membres du groupe Néreïde, qui décidèrent de monter un groupe aux couleurs plus rock. Ils recrutèrent illico un guitariste acoustique, et ainsi naquit L’appart. Leur son passe par la pop, le dub, le rock britannique, le blues et le hard rock, et aboutit finalement à un ensemble rock, parfois pop, en mélangeant fonds instrumentaux relativement présents, et une voix chantée assez lisse. Leur but essentiel est de se faire plaisir, et le Tremplin est pour eux un sacré challenge. Une formation à découvrir sur www.myspace.com/lapartmusic (05 Gap)

# LINSPEKTOR : Le groupe, déjà expérimenté, existe depuis 2002, la date restant relativement imprécise puisque le départ de la planète Linspektor fut difficile et périlleux. Depuis, le groupe a marché sur la Terre, et de scène en scène, d’expériences en expériences, il grandit, avance, fait de très belles rencontres, et pour son plus grand plaisir, et celui de tous, continue toujours vers l’Ouest… Sa musique est essentiellement rock, aux influences légèrement spatiales, dotée d’une pointe de punk, et un côté dansant. Maintenant, ces six illuminés qui ont déjà joué des centaines de fois devant un public toujours ravi, ces hurluberlus qui ne s’en lassent pas, font perdurer la magie de leur planète, et de l’empire des rêves. Avec une pincée de folie, ils nous embarquent vers on ne sait où… (13 Marseille)

# MIASSIN : C’est en 2006 que naît Miassin, qui est alors une petite formation acoustique. Duo tout d’abord, ils sont vite quatre, puis six, et aujourd’hui sept à inventer ensemble leur reggae bleu. Leur musique reflète leurs personnalités, et leur complémentarité : chansons à texte, mélodies remplies d’émotion, de positives vibrations, sur des rythmes variés, des airs planants, des voix sincères et généreuses… Préparant une tournée et un enregistrement , ils s’orientent avenir un avenir peut être professionnel, qui sait ? (04 Sisteron)

>>> Le Mercredi 26 Mars :

  • sélection des musiques électroniques
  • de 14h à 18h30.

Voici une courte présentation des groupes présélectionnés.

# SNC (Sisko and Clyde) : Deux rappeurs marseillais et un DJ, passionnés par la musique et la culture urbaine, produisent une musique témoin de leur histoire multiculturelle. Ils diffusent dans leurs textes des messages de paix adressés à un public le plus large possible. De la conscience et de l’énergie, voici ce que véhicule SNC, apportant sa touche à la scène du hip hop français. (13 Marseille)

# SEKOUSS M’SISMIK (SMS) : Ce groupe de hip hop existe depuis 2004. Il regroupe trois rappeurs : M’Sismik, Blakalamity, et STIKS. Ils écrivent une musique qui est le reflet de leur vie ; parfois sombre et triste, parfois optimiste, mais toujours sensée et porteuse de vérité. Passionnés, ils n’imaginent pas leur avenir sans leur musique. Accros et investis, ils ont déjà écris une cinquantaine de compositions originales, et ne comptent pas s’arrêter là ! (04 Manosque)

# SCRIPT NOCIF : Deux jeunes rappeurs de 22 ans et leur DJ ont monté leur formation hip hop en 2003, puis leur association : Mouvement Urbain. Fans de I am et NTM, piliers du rap français, ils s’inscrivent dans la droite ligne du mouvement de musique actuelle et du hip hop français. Leurs projets sont nombreux car par le biais de leur association, ils souhaitent promouvoir la culture urbaine, en organisant des ateliers d’écriture, et des concerts. (84 Pertuis)

# LARMES FATALES : Entre le flot puissant aux paroles acérées de Romanolo, son jeu de scène explosif, et le style posé mais clasheur , incisif et bouillant de Vekpa, c’est le kif, l’osmose. Rejoints par tonton Luna, tombé de puis tout petit dans la marmite de potion hip hop, ils fondent leur groupe en 2006. Le colonel Manbat au design complète le tableau. Ensemble, ils produisent un hip hop concerné et militant, authentique. Comme I am qui prône un hip hop conscient, ils se veulent engagés, mêlant pertinence à impertinence, musicalité et rythmes dansants. Ils se battent contre l’abstention de jeunes, en proclamant « vote ton avenir ! ». (04 Manosque)

# SECOND SOUFFLE : Réunissant deux rappeurs et un DJ, le groupe s’est monté en 2005, à l’issue d’une année d’apprentissage en ateliers d’écriture à l’association Impulse de Gap. Ils mettent en avant les paroles, en s’efforçant d’utiliser un maximum de techniques d’écriture. S’appuyant sur la culture, l’histoire, le savoir, ils cherchent à apporter une contestation étayée par des propositions, et des solutions. Ils argumentent de façon réfléchie pour ne pas être considérés comme de jeunes artistes démagogues. Leurs inspirations proviennent bien évidemment des grand classiques de la culture urbaine, mais ils revendiquent aussi une influence issue de la chanson française à texte, comme Aznavour ou Brel. Ils mènent deux projets encadré par un label, et un manager, et espèrent se faire connaître. (05 Gap)

# KOMIO : C’est un jeune compositeur de musique électronique, inspiré par divers styles musicaux, allant de l’électro au jazz, en passant par le funk, le hip hop, et même le classique. Le mariage inventif de ces genre lui confère un style particulier, musical et dansant. Il compose exclusivement sur ordinateur, donnant la part belle à des rythmiques puissantes et variées. Il fait de la musique depuis huit ans, et son groupe existe depuis deux ans. Il projette des collaborations artistiques, avec des chorégraphes, cinéastes, ou encore d’autres groupes, et pourquoi pas de pouvoir vivre de sa musique… (04 Saint Michel l’Observatoire)

# KLEICE BARO : Deux rappeurs et un DJ que la distance n’effraie pas, et qui nous viennent de la région nancéenne pour partager leur musique. Ils définissent leur rap comme conscient, festif, et mélancolique. Refusant les barrières, ils abordent différents thèmes, même ceux que l’on entend rarement dans le hip hop. Leurs influences sont métissées : du rap américain aux musiques africaines et antillaises. Ils projettent de monter une maquette dès que possible, et aussi de faire un clip. Ils aiment par dessus tout se produire en concert, et ont traversé la France pour vous proposer leurs compositions… (54 Seichamps)



# Mr SEPT : Jeune DJ dignois. (04 Digne)


# 2 - Finales

>>> La Finale du Tremplin Musiques Amplifiées aura lieu :

  • le Mercredi 23 Avril
  • à 20h30
  • au Palais des Congrès de Digne les Bains.

> Les heureux finalistes feront la première partie du groupe « NO ONE IS INNOCENT ».

Avec Gazoline, leur nouveau CD, voici le retour tant attendu du rock puissant de No One Is Innocent, groupe activiste des années 90. Fidèle à son écriture engagée, à ses prises de positions citoyennes, non négociables, le groupe étoffe son univers à mi-chemin entre Nirvana et Rage Against The Machine d’une bonne dose de mélodies accrocheuses. Infatigable chef de file de la scène rock française actuelle, No One Is Innocent a l’étoffe d’un groupe tel que Noir Désir, l’esthétisme d’Aston Villa, la fureur de Lofofora. Le chant de Kémar est toujours servi par des textes ciselés, percutants et reposants sur la guitare énervée de Shankar. No one Is Innocent va faire résonner ses accords sans compromis … Du rock à fleur de peau!

>>> La Finale du Tremplin Musiques électroniques aura lieu en deux temps.

  • Le Mercredi 21 Mai 2008 (Espace Gambetta de Digne),
  • puis le Samedi 24 Mai 2008 (Palais des Congrès de Digne) lors du Festival des cultures urbaines.

Les lauréats feront la première partie d’un crew « Tête d’affiche » ou la première partie d’un DJ.


> En savoir plus :