Saint-Jean / Saint Nicolas (05) - 5 avril 2008
Assemblée Générale ADELHA - Ligue de l'enseignement des Hautes-Alpes



C'est le 5 avril 2008 que la Fédération de la Ligue de l'enseignement 05, tout comme l'Ufolep et l'Usep, ont tenu leur assemblée générale annuelle dans la Salle de la maison de la Vallée à Saint-Jean - Saint-Nicolas.

Une vingtaine de représentants d'associations affiliées étaient présents, ainsi que plusieurs représentants de partenaires et personnalités dont Mme Josiane Arnoux, (maire de Saint-Jean - Saint-Nicolas, représentant M. Patrick Ricou, Conseiller général du Haut-Champsaur), M. Richard SIRI (Vice-Président du Conseil général, chargé de la Culture, du Patrimoine, de la Vie associative, accompagné d'une technicienne), Mme Claire Bouchet (Maire de la Motte en Champsaur et suppléante de M. Joël Giraud, député), M. Yves Gimbert (JPA), M. Jean Leduc (Président du comité départemental de hand-ball)...

Parmi les personnalités excusées figuraient M. l'Inspecteur d'Académie, M. le Directeur départemental de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative, M. Jean-Yves Dusserre (Président du Conseil Général), M. Joël Giraud (Député), M. Pierre Bernard-Reymond (Sénateur)...

Cette assemblée générale a été rendue possible grâce à la mobilisation de l'équipe de l'association affiliée "Sport et Culture en Champsaur" (gestionnaire du Centre social "Planète Champsaur"). Merci à Monique Reynaud et Joël Armand pour leur dévouement et leur accueil chaleureux !

On trouvera ci-dessous les principaux extraits du rapport d'activité de la Fédération présenté à cette occasion. La version intégrale du rapport est téléchargeable à partir du lien figurant en bas de page. Et l'on pourra également consulter le rapport moral du Président d'ADELHA, Gérard Davanceau, ainsi que les rapports d'activités de l'Usep et de l'Ufolep.


> Introduction : ADELHA EN DEMARCHE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ?...

En 2008, ADELHA – fédération de la Ligue de l’enseignement dans les Hautes Alpes fêtera ses 10 ans.

Nous saurons résister à la tentation de galvauder le sens des termes de « développement durable » mais souhaitons faire valoir le souci des militants créateurs de la fédération d’orienter les projets non sur des opportunités ou effets d’aubaine mais sur des objectifs précis inscrits en complément du projet républicain d’un citoyen impliqué dans le « vivre ensemble ».

Ainsi, parallèlement à ces missions d’éducation au développement durable, et pour donner du sens à l’ensemble des actions et convictions de l’association, ADELHA s’est engagée dans un « Agenda 21 associatif » dont l’objectif est d’améliorer les pratiques quotidiennes de l’association. Il s’agit d’un projet transversal et à long terme. Outre l’amélioration des pratiques, il s’agit de sensibiliser les acteurs associatifs au développement durable et à la méthodologie Agenda 21. Débuté lentement avec l’année 2008, cet Agenda 21 associatif devrait aboutir à certaines améliorations concrètes avant la fin de l’année.

Parallèlement à la démarche interne de la fédération, quelques associations affiliées ont souhaité s’investir également dans cette réflexion pour leur propre compte. Avec ce regard appuyé sur la pérennité et la continuité de nos actions, 2007 apparaît comme une année de paradoxe ; le savoir-faire de la fédération n’a de cesse d’être identifié et sollicité, permettant un rayonnement croissant de ses actions et ses valeurs. Et simultanément, le résultat économique, produit d’un double mouvement contradictoire – partenariat renforcé des collectivités territoriales et irrégularité des engagements de l’État – incite à la prudence, voire au ralentissement de nos productions.

Ce mouvement continu entre les associations adhérentes, les actions menées par la fédération et les engagements est constitutif d’un projet d’éducation populaire adapté aux enjeux et offensif.


> FORMER DES CITOYENS, DES HOMMES ET DES FEMMES AUTONOMES ET RESPONSABLES

# Atelier relais

Depuis novembre 2005, dans le cadre d’une convention avec l’Inspection d’Académie des Hautes Alpes, ADELHA est devenu l’association support de l’atelier relais du district EN de Gap, l’établissement scolaire support en est le Collège Achille Mauzan. 6 sessions ont été organisées depuis janvier 2006, avec 32 élèves accueillis. Confirmés par la convention cadre du 14 Avril 2006 « Les ateliers relais constituent une modalité temporaire et adaptée de scolarisation obligatoire qui est proposée après accord des jeunes et de leur famille ». Pour mener à bien sa mission, l’équipe de l’atelier relais s'est appuyée sur un large partenariat afin de mettre en place des animations, des visites de différentes structures, des actions de prévention...

# Formation des intervenants CLAS

La formation des intervenants salariés et bénévoles des centres sociaux de la ville de Gap se poursuit en référence à la charte de l’accompagnement à la scolarité signée en 2001. Un des objectifs explicites de notre formation est de la reconnaître comme base objective d’une culture commune à tous les acteurs du CLAS. Il s’agit de la poursuite d’un parcours de formation initié en commun depuis quatre ans.

La méthodologie a été sensiblement modifiée à la suite d’une demande spécifique formulée par les coordonnateurs des projets CLAS dans les structures de quartier. Ainsi désormais, se déroule un temps formel entre les coordonnateurs des Centres Sociaux, dédié à des échanges de pratique d’accompagnement éducatif à la scolarité. Le représentant d’ADELHA initie, modère et synthétise les échanges.

Les nouvelles orientations gouvernementales de développement des temps d’accompagnement éducatif au sein des murs de l’école vont modifier sensiblement les pratiques et les rythmes de vie des enfants.

Pour la Ligue de l'enseignement, les apports culturels et pratiques de socialisation doivent faire partie de l'accompagnement éducatif de la scolarité de l'enfant, qui intègre la mission d’aide, voire de soutien scolaire, à laquelle l’École doit déjà répondre ; notre mission d’œuvre complémentaire nous engage donc à une vigilance et un investissement accru. Sur la base de tels préalables, des partenariats opérationnels se déroulent dans un réel climat de confiance avec des acteurs départementaux des politiques jeunesse et de la vie associative. ADELHA se félicite de la qualité des liens et du travail réalisé avec le service jeunesse de la ville de Gap et de l’Union Départementale des Centres Sociaux.

# Séjours collectifs

Nous opérons en référence au réseau professionnel constitué de la Ligue de l’enseignement (catalogue Vacances pour tous).

Pour les séjours scolaires, le choix fait de privilégier les centres d’accueil dont nous connaissons la qualité du projet pédagogique ne plaide pas pour un développement économique exponentiel de ce secteur, mais nous l’assumons et les retours faits par les enseignants nous encouragent dans ce sens (160 élèves, soit sept classes haut alpines ont pu en bénéficier).

Quatre écoles sont parties par ailleurs sur un séjour en Italie, produit par nos services, et dont le projet s’articule autour des arts plastiques (château de Rivoli…) et de l’éducation à l’environnement (musée de l’environnement).

# Littérature jeunesse

Lors de l’année 2007, ADELHA a proposé, dans le cadre des actions de formations à destination des responsables et bénévoles associatives des journées autour de la littérature jeunesse. Ce programme a été établi par le comité départemental de lecture-écriture mis en place à l'initiative de la DDJS (DDJS, CDDP, ADELHA, Fahrenheit 451) suite aux souhaits formulés par les participants des journées lecture-écriture proposées les années passées. En fin 2007, la ville de Gap (direction développement des quartiers et jeunesse) a rejoint ce comité départemental.


> ÉDUQUER AU DEVELOPPEMENT DURABLE

Bien que plusieurs thématiques intègrent ce secteur, il est important de les considérer comme un ensemble visant avant tout à amener un plus grand nombre à réfléchir en éco-citoyens, voire à agir en éco-citoyens chaque fois que cela est possible.

# Espace Info Énergie

Notre engagement dans le dispositif EIE tend à compléter une offre de compétence d’éducation à l’environnement et au développement durable. Une fédération d’éducation populaire apporte une réelle valeur ajoutée « éducative » aux fonctions de veille et d’information qui constituent un des pans de l’action des conseillers énergie. L’Espace Info Énergie de Gap bénéficie toujours en 2007 d’un équivalent temps plein réparti pour moitié entre deux conseillers. Cette organisation nous offre une plus grande souplesse au niveau de la programmation et, du fait de compétences complémentaires entre les deux conseillers, d’un éventail de champs d’actions élargi.

Outre les traditionnelles participations à divers foires et salons, nous avons en 2007 initié les visites de sites en direction de particuliers qui souhaitent pouvoir entrer en contact avec d’autres personnes ayant déjà réalisé certaines installations. Fidèles à notre engagement à œuvrer en direction de tous les publics, notamment les plus fragiles, d’autres actions plus spécifiques ont été programmées afin de pouvoir toucher d’autres publics que celui qui s’adresse directement à l’EIE. Les formations proposées en direction des travailleurs sociaux, des animateurs environnement, du milieu agricole, vont dans ce sens et permettent de mettre l’accent sur l’importance de la maîtrise de l’énergie (dans les comportements, dans le bâtiment …) avant même de penser mise en œuvre d’énergies renouvelables.

Des actions de communication ont été engagées soit de façon ponctuelle (avec le Dauphiné Libéré pour la réalisation d’un supplément de 16 pages à l’occasion du Salon des économies d’énergies), ou plus pérenne (avec RCF, sur la base d’une rubrique radiophonique bimensuelle de 7 mn, diffusée à une heure de grande écoute).

L’ensemble de ces actions a représenté un volant de 92 journées de travail et environ 9500 personnes « sensibilisées » aux questions de maîtrise de l’énergie, d’utilisation des énergies renouvelables et d’habitat économe et respectueux de l’environnement. Il est à noter d’ailleurs l’intérêt croissant du public et des institutions pour un habitat « éco-construit » et économe (+ 18 % par rapport à 2006).

Les objectifs pour 2008 sont de pérenniser les actions déjà engagées et de renforcer celles en direction des publics fragilisés, en travaillant notamment en partenariat avec l’OPAC et les bailleurs sociaux. Pour ce faire des demandes supplémentaires ont été faites dans le cadre des fonds européens, qui seules pourront nous permettre d’atteindre cet objectif.



# Les canaux d’irrigation : enjeux de territoire et de société

La thématique des canaux d’irrigation nous permet d’aborder la question de la gestion de la ressource en eau et de ses multi-usages, qui sont tous liés entre eux. En croisant les approches techniques, historiques, sociales, économiques et environnementales, et en s’appuyant sur les principes de l’objectivité, il devient possible d’associer des acteurs qui se côtoient peu ou se méconnaissent dans leurs activités quotidiennes.

Dans la logique des actions déjà engagées les années précédentes, nous avons poursuivis les relevés de terrain notamment dans le Gapençais, le Champsaur-Valgaudemard, l’Embrunais, le Sisteronnais-Buëch. Ces repérages sont indispensables pour connaître l’état des canaux, leurs intérêts pédagogiques et patrimoniaux et leur accessibilité, qu’ils soient en fonctionnement ou non. Ils sont complétés par la consultation des archives (départementales et nationales) et des échanges avec des techniciens, des structures gestionnaires qui nous ont parfois accompagnés dans ces inventaires.

Divers outils et supports pédagogiques ont été développés, à l’initiative d’ADELHA ou en réponse à des sollicitations d’intervention. 4 diaporamas sont désormais disponibles. Adaptés à différents publics (scolaires, grand public, élus), ils traitent des enjeux liés aux canaux d’irrigation, des principes de fonctionnement, de la présence des canaux dans divers secteurs du département ou de l’histoire de certains d’entre eux.

L’année 2007 a vu la réalisation d’une exposition consacrée au Canal de Ventavon, en partenariat étroit avec l’ASA du canal de Ventavon. C’est par l’évolution du canal du XVIIIe au XXIe siècle que nous approchons une histoire de la gestion de la ressource en eau et de ses multiples utilisations, induite par les technologies, les attentes du monde agricole et la raréfaction de la ressource.

ADELHA jouit d’une bonne reconnaissance dans ce domaine, ce qui nous amène à être sollicité pour des interventions ponctuelles (milieu scolaire, centre de loisirs, association, collectivité) ou participation à des manifestations départementales (journées du patrimoine local, fête de la Pomme des Alpes). La reconnaissance vient aussi du milieu professionnel, ce qui nous permet de faire partie du Comité de pilotage du Contrat de Canal engagé par l’ASA du Canal de Gap.

La co-organisation avec l’association « Alpes de Lumière » (04) d’une journée d’échanges autour de la valorisation des canaux, ainsi que la participation à d’autres rencontres nous permet d’asseoir encore l’hypothèse de départ, à savoir que l’intérêt pour les canaux d’irrigation est manifeste, mais les connaissances dispersées et de niveaux d’accessibilité inégaux : il y a nécessité à travailler pour plus de compréhension, plus de cohérence, plus de solidarité.

# Établissements en démarche de développement durable (E3D)

En matière d’éducation au développement durable, les nouvelles directives pédagogiques tendent à généraliser les démarches globales d’établissements.

Peu à peu, les interventions ponctuelles sur les thématiques environnementales cèdent leur place à des projets d’établissements pédagogiquement cohérents autour de la notion de développement durable. Les établissements scolaires de tout niveau testent différentes démarches pour répondre à cette directive.

Forte de son expérience autour du label CED avec les établissements extrascolaires, et en cohérence complète avec sa dynamique globale sur l’EEDD, ADELHA s’est engagé en 2007 dans l’accompagnement de ces démarches avec les établissements scolaires autour de deux dispositifs : l’Éco-Parlement des Jeunes et l’Agenda 21 Scolaire.

# Éco-parlement des jeunes

Cette troisième édition du projet, à l’initiative et coordonné par le Réseau École et Nature et Éco-emballages, vise à réaliser un travail d’écriture collective par les élèves à destination des élus autour de « la communication environnementale ». Une trentaine d’établissements en région PACA y participe. Tout au long de l’année, différentes activités permettent aux élèves de réfléchir sur leur environnement et de proposer un plan d’actions de communication pour l’environnement. Le point final de ce projet sera une rencontre fin mai avec les élus locaux et régionaux et quelques personnalités pour leur remettre ces propositions d’actions.

Pour l’année scolaire 2007-2008, ADELHA assure l’animation de ce dispositif dans 4 établissements : l’école des Eyssagnières, le lycée Sévigné et le collège Mauzan à Gap et le collège Les Garcins à Briançon. Le rôle d’ADELHA est d’accompagner les enseignants dans cette démarche d’un point de vue méthodologique et pratique, alternant interventions en classe et appui à l’organisation des séquences pédagogiques.

Qualifié d’« expérimental » cette année car ne concernant que la région PACA, ce projet sera proposé à nouveau à une échelle plus large les prochaines années. ADELHA se proposera à nouveau à la rentrée 2008 comme partenaire de ce projet riche et original.

# Agenda 21 scolaire



Parallèlement à l’Éco-Parlement des Jeunes, la Ligue de l’Enseignement du Vaucluse, en association avec deux cabinets d’experts, a été missionnée par la Région pour expérimenter dans 8 lycées la démarche « Agenda 21 scolaire ». Il s’agit d’un projet complet à long terme, touchant autant à l’organisation de l’établissement qu’au projet pédagogique.

Là encore il s’agit d’une expérimentation, dans laquelle ADELHA a été reconnue pour ses compétences et associée dès le départ dans l’accompagnement du lycée Paul Héraud (à Gap). L’action d’ADELHA concerne essentiellement l’appui méthodologique et l’animation du dispositif à l’intérieur de l’établissement.

Les « Agendas 21 scolaires » sont les dispositifs les plus complets actuellement et sont également la démarche vers laquelle tendront peu à peu l’ensemble des établissements scolaires, grâce à l’impulsion donnée par l’Inspection Académique des Hautes-Alpes notamment. La généralisation de cette démarche commencera à la rentrée 2008. ADELHA s’est d’ores et déjà positionnée pour continuer à accompagner les établissements scolaires dans cette démarche de développement durable, en bonne intelligence avec les autres acteurs de l’EEDD du département. Les Agendas 21 Scolaire seront probablement un des gros chantiers à venir, d’où l’intérêt d’avoir développé ces compétences et acquis cette reconnaissance de la part des acteurs institutionnels.


> UNE FÉDÉRATION D’INITIATIVES D’ÉDUCATION A LA CITOYENNETÉ

Le siège de la fédération est désormais identifié comme compétences au service des associations. Les statistiques des associations affiliées et du nombre d’adhérents traduisent un réel développement du lien de confiance.

L’accompagnement et le soutien à ce réseau a nécessité un volume croissant d’interventions. Le développement d’une expertise « fédératrice » adaptée aux besoins exprimés par les associations impose une écoute et une disponibilité continue.

# Centre de Ressource à la Vie Associative

Au cours de l’année 2007, le CRVA (labellisé CRIB par le ministère de la Jeunesse et des Sports et de la vie associative, et Pôle d’appui à la vie associative par le Conseil Régional PACA) a fait vivre un accompagnement structuré et gratuit passant principalement par la mise à disposition d’outils, de compétences et de savoir-faire adaptés aux spécificités de l’action associative et bénévole.

Disposant de la structure d’appui de la Ligue de l’enseignement dans les Alpes du Sud – compétente sur les aspects techniques, administratifs, réglementaires et financiers – le CRVA affiche avant tout une conception du développement de la vie associative et, par delà, de la vie en société porteuse de citoyenneté et de solidarité.

Le CRVA est un partenaire des associations, des militants et des animateurs d’activités, bénévoles ou professionnels. Il fait « pour » et « avec », et non « à la place de ».

Disposant d’une qualification adaptée, les animateurs mis à disposition de cette mission sont à même de dispenser des appuis personnalisés en fonction d’une large palette de questionnements. Ils sont également à même d’orienter / réorienter les porteurs de projets vers d’autres réseaux ou structures susceptibles de les accompagner dans leurs démarches dès lors qu’il s’avère que celles-ci ne relèvent pas de la logique associative ou des compétences du CRVA. L’intervention CRVA débute le plus en amont possible, pour se poursuivre aussi longtemps que nécessaire.

# Le site portail www.laligue-alpesdusud.org

Les visites en 2007 (comparaison 2006) :

  • nombre total de visites sur l’année : 450.756 (181.327)
  • nombre moyen de visites par mois : 37.563 (15.111)
  • nombre moyen de visites par jour : 1.235 (496)

En complément de ce site, un blog, intitulé « Associatifs > Le Blog », créé en 2005, a poursuivi de façon fort significative son développement au cours de l’année 2007. Au total ce sont donc, sur la période 01/01/2007 – 31/10/2007, 490 nouveaux billets/pages qui ont été rajoutés sur le site (soit une moyenne de 40 par mois).

# Les rendez-vous

Des rendez-vous sont possibles dans les locaux de la Ligue de l’enseignement à Gap, ou à l’occasion des permanences décentralisées qui ont été mises en place dans le cadre de partenariats avec des structures locales, ou éventuellement au siège même des associations demandeuses.

Des permanences - rendez-vous individualisés « décentralisées » sont proposés, dans les lieux suivants : Serres, Saint-Jean / Saint-Nicolas, Saint-Bonnet, Veynes, Embrun.

Les partenariats avec les structures et collectivités locales sont particulièrement intéressants. Ils permettent un véritable ancrage territorial de proximité de l’activité.

# La formation

Des temps de rencontres et de formations avec les acteurs associatifs sont conçus et organisés selon les formules précises et validées par nos partenaires. Afin de garantir une réponse optimale aux attentes des représentants des associations il est, autant que nécessaire, fait appel sur des thèmes ciblés à des compétences extérieures, locales ou nationales.

Dans un certain nombre de cas des personnes qualifiées, des élus locaux et régionaux, des responsables des services déconcentrés de l’Etat, des techniciens des collectivités locales... participent aux travaux et apportent leurs éclairages et compétences.

Parmi les formations proposées dans les Hautes-Alpes en 2007 :

  • 15 septembre 2007 : « Rencontres d’Associatifs » à Veynes ;
  • 20 octobre 2007 : « Rencontres d’Associatifs » à Guillestre ;
  • programme d’intervention DLA /ADELHA : « les outils de gestion », 20 décembre à Gap.


# Fonction « Tiers de confiance » auprès de l’URSAFF

ADELHA, l’association qui porte l’animation du CRVA, est en mesure d’assurer un accompagnement des associations dans leur fonction « employeur » (gestion technique du cycle de déclaration et de paiement des salaires et charges afférentes). Ce volet de l’activité est développé en partenariat avec l’URSAFF des Hautes-Alpes, qui fournit le logiciel « Impact Emploi Associations ». Dans ce cadre, la mission du CRVA a donc concerné, pour l’année 2007, 6 structures associatives et 10 salariés, pour lesquels 117 bulletins de salaires ont été émis, ainsi que les déclarations trimestrielles, annuelles et la DADS.

L’extension du service à d’autres associations se poursuit et, pour l’année 2008, plusieurs associations sont déjà candidates pour intégrer le dispositif.

# Semaine d’éducation contre le racisme

Animation / coordination de l’opération « si on s’la jouait fraternel ?! des milliers de cartes contre le racisme » intitulée désormais « les cartes de la fraternité » :

Le 21 mars 2007, dans le cadre de la journée internationale de lutte contre le racisme 920 cartes ont été envoyées par des élèves haut-alpins de 19 établissements participants.

Cette opération coordonnée par ADELHA, fédération départementale de la Ligue de l'Enseignement, repose sur une animation active à cette action de partage et d'engagement antiraciste (162 retours postaux c'est-à-dire des réponses circonstanciées des destinataires anonymes sont visibles sur notre site www.laligue-alpesdusud.org)

# Formation civique

ADELHA a accueilli une à deux fois par mois Malika Haddoum, de la FOL 04, pour les journées de formation civique destinées aux personnes nouvellement arrivées en France dans le cadre des contrats accueil intégration (CAI).


> REMERCIEMENTS

La Ligue de l’enseignement des Hautes Alpes – ADELHA-UFOLEP-USEP remercie l’ensemble de ses partenaires généralistes:


  • Ministère de l’Education Nationale ;
  • Préfecture des Hautes-Alpes ;
  • Conseil Régional PACA ;
  • Conseil Général des Hautes-Alpes ;
  • Ville de Gap ;
  • DDJS des Hautes-Alpes.


Et spécifiques à l’accompagnement de certaines actions :



* Pour l’atelier relais : Centre d'information et d'orientation (CIO), établissements scolaires et de formation (collèges, lycées, lycées professionnels, CFA, MFR, LEGTA,...), Mission Jeune, Espace solidarité emploi (Ville de Gap), Plan Local d'Insertion (Conseil Général 05)...Entreprises, Chambres consulaires, Fédérations professionnelles (hôtellerie, bâtiment...)... Maisons des Solidarités (service enfance et famille...), Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), SOAE, Centres de soin (CATTP, CMP...), le CAP, Réseau associatif de la Ligue de l’enseignement (Culture du coeur, associations sportives...), Musée Départemental, Théâtre La Passerelle, Centres sociaux (Ville de Gap)... ;

* Pour l’USEP : Monuments historiques de Mont-Dauphin, SNCF, Parc national des Écrins, Association des gardiens de refuge, FFA, District des Alpes de football, UNSS, Comité Départemental du Tourisme, Office du tourisme de Montgenèvre, Banque Populaire, CASDEN, Sécurité Routière, CODES, Comité 05 handball ;

* Pour la formation des intervenants CLAS : Service jeunesse ville de Gap, Union départementale des centres sociaux, CAF, DDASS ;

* Pour les actions littérature jeunesse : CDDP, association Fahrenheit 451, Service jeunesse et développement des quartiers Ville de Gap ;

* Pour l’Espace Info Energie : l'Ademe, l’Europe (Feder), CPIE Haute-Durance, OPAC 05, Maison des Solidarités, réseau EIE PACA ;

* Pour les canaux d’irrigation : Canal de Gap ; Canal de Ventavon ; Pays SUD ; Pays Gapençais, FDSIGE, Chambre d’agriculture, Archives départementales ;

* Pour le CRVA : Linux alpes, APITUX, AREREF, les communes d’accueil, le CBE et son service DLA, le FSPVA, Fondation de France, France-Bénévolat.

Et l’ensemble des acteurs associatifs du département réuni dans la plateforme de coordination des associations : Réseau Éducation Environnement 05 & Écrins, UDAF, MJC Briançon, Collectif d’utilité social, CDOS, ADECOHD, ALPAJE.




> EN SAVOIR PLUS :