USEP – UNION SPORTIVE DE L’ENSEIGNEMENT DU PREMIER DEGRE - 19 mai 2008
« LA 4EME HEURE D’EPS : PROMESSE NON TENUE OU PROMESSE INTENABLE ? »



On en avait tant parlé ! On nous l’avait tant promise ! Et voilà que … exit la 4ème heure dans le temps scolaire ! Exit les références à une pratique régulière de l’EPS dans les nouveaux programmes !

Et demain ?

Une semaine en classe de découverte permettrait-elle de comptabiliser suffisamment d’heures d’activités physiques et sportives pour dire « nous l’avons fait ! »

Et les apprentissages ?

Et le besoin de recherche d’équilibre chez chacune et chacun ?

Bien des questions qui sont autant de problèmes qui nous font voir cette belle promesse, à laquelle nous avons cru après tant et tant d’annonces, comme si loin derrière nous !

Certes, la cause n’est pas morte puisque l’accompagnement éducatif est présenté comme LA solution pour cette 4ème heure. Mais … à quand la circulaire précisant en particulier qui va encadrer les activités ?

Et d’ailleurs, de quelles activités veut-on parler puisque ça ne peut être un temps d’apprentissage, ce temps ne devant concerner que les élèves volontaires ? Rappelons ce que nous avons plusieurs fois déclaré : dans l’expression « accompagnement éducatif », il y a bien DEUX termes.

Qui donc est porteur de ce vocable « éducatif » ?

Des questions, encore des questions et … des doutes !

Alors, il nous reste à nous, fédération du sport scolaire du premier degré, à réitérer nos propositions.

- L’Enfant qui nous est confié, au nom de l’EGALITE des chances, doit avoir droit à des moments spécifiques d’apprentissage pour les activités physiques et sportives. C’est aussi ça l’Ecole de la République !

- Les enseignants doivent pouvoir bénéficier d’une formation digne de ce nom dans ce champ disciplinaire qu’est l’Education Physique et Sportive. C’est aussi ça faire vivre la structure Ecole par ses praticiens !

- Un effort conséquent doit être fait pour améliorer de manière significative les équipements sportifs de notre pays. C’est aussi ça croire que l’activité physique et sportive est bénéfique pour chacune et chacun !

Alors que nombre d’équipes départementales EPS n’ont pas manqué ces derniers temps de faire des propositions pour cette EPS nécessaire et efficiente, il ne nous semble pas pensable que de nouveaux programmes puissent être une reculade par rapport à un passé qui demandait déjà des améliorations sensibles.

L’USEP a toujours défendu ce champ disciplinaire qu’est l’EPS.

L’USEP continue de prôner cette place éminemment essentielle qu’est l’éducation par le sport.

L’USEP ne cesse de répéter depuis des décennies que la rencontre sportive, en lien direct avec les apprentissages liés aux pratiques physiques et sportives, est ce lieu essentiel de citoyenneté, si nécessaire à chacune et chacun, si indispensable à notre société.

L’USEP appelle à nouveau nos décideurs à faire que dans chaque département, tous les acteurs sportifs et éducatifs puissent se réunir pour faire vivre un vrai projet éducatif et sportif, en complément du temps de l’école, donc de la nécessaire EPS, et non à la place de celle-ci. La réussite du dossier « accompagnement éducatif » est à ce prix.

L’USEP, enfin, redit combien l’EPS, avec le « S » de « sportive », est une chance offerte à chacune et chacun, dans cette école qu’il convient encore de construire, en aidant chacune et chacun à grandir.

Grandir, c’est bien savoir lire-écrire-compter. Mais grandir, c’est aussi vivre, culturellement et avec son corps. Pourquoi donc n’entendrait-on pas notre appel ?

Jean-Michel SAUTREAU
Président national de l’USEP

Source :

USEP : « LA 4EME HEURE D’EPS : PROMESSE NON TENUE OU PROMESSE INTENABLE ? » Communiqué de presse - 19 mai 2008


> En savoir plus :

  • Votre délégué départemental USEP

ou :

  • USEP – UNION SPORTIVE DE L’ENSEIGNEMENT DU PREMIER DEGRE
  • 3, rue Récamier 75 341 PARIS cedex 07
  • Tél : 01.43.58.97.90
  • Site : www.usep.org