LA PAROLE A...
Elodie Masson, en charge d'un projet de covoiturage à l'association Gesper



Elodie Masson est animatrice de projet et de la vie associative à l’association GESPER. Avant de travailler chez GESPER, elle a rempli des missions d’écogarde (garde nature) au sein du Parc Naturel Régional du Verdon à Moustier-Sainte-Marie. Elle a également été co-animatrice du Pôle d’Initiatives Locales d’Economie Solidaire du Verdon. S'occupant au sein de l'association GESPER notamment de la mise en place d'une action de covoiturage, elle répond à nos questions...

> L'association GESPER lance une opération de covoiturage, pourquoi une telle initiative ?

E.M. : L’exploitation des résultats de l’état des lieux sur les déplacements dans le département (conduit par le Conseil Général) montre que les déplacements Domicile-Travail sont effectués la plupart du temps en voiture (sur le pays dignois 94 % des déplacements sont effectués en voiture) :

  • 1 500 000 kms/jour pour une distance moyenne Domicile-Travail de 15 kms
  • Soit autour de 100 000 litres de carburants consommés par jour
  • Soit une production de 340 tonnes de CO2 émises par jour

Par ailleurs, lorsque l’on observe les ronds-points stratégiques des entrées de Digne-les-Bains, on peut y voir de nombreux conducteurs seul dans leur automobile. Cependant, sans un minimum d’organisation, il semble difficile de covoiturer de façon régulière pour se rendre sur son lieu de travail. D’autant plus que nous nous pensons toujours pressés par le temps.

> Quel est le secteur géographique concerné ?

E.M. : Les secteurs géographiques les plus concernés sont les Duyes-Bléone et la Vallée de l’Asse, cependant nous proposons l’inscription au covoiturage à tous les habitants du département et pour tous les trajets. Cependant, les Duyes-Bléone et la Vallée de l’Asse bénéficient d’un suivi et de l’animation du projet.

En d’autres termes, les covoitureurs qui résident dans ces communes nous rendent compte de leur activité de covoiturage chaque semaine. Cela nous permettra d’évaluer le projet de covoiturage.

En échange nous animons l’opération covoiturage et recherchons un maximum de participants sur ces secteurs.

Cependant, les personnes qui désirent participer à l’opération covoiturage et qui ne résident pas sur ces trajets ne trouvent pas porte close, bien sûr. Mais ceux-ci ne bénéficient pas du même suivi et de la même animation.

De plus, nous mettons actuellement en marche un forum strictement ouvert aux participants afin d’y proposer des trajets hors du département, comme Digne-les-Bains / Marseille.

> Concrètement, comment cela va t'il se passer ?

E.M. : Concernant l’animation, nous organisons des réunions publiques dans les communes participantes afin de présenter le projet et de réaliser les inscriptions des covoitureurs.

L’association GESPER met en relation les participants réalisant le même trajet régulier, par téléphone et par le biais d’un site Internet.

En cas d’impondérable (le conducteur est en panne de voiture au moment de partir et ne peut assurer le covoiturage par exemple) nous aidons les covoitureurs à trouver une solution alternative (autre covoitureur, cars).

> Que doivent faire les personnes qui souhaitent participer ?

E.M. : Les personnes qui souhaitent participer sont invitées à prendre rendez-vous avec nous au 04.92.34.33.54 pour s’inscrire à l’opération covoiturage.

A la suite de cette rencontre, le covoitureurs reçoit un code d’accès qui lui permet d’enregistrer ces trajets sur le site Internet de mise en relation et de rechercher des covoitureurs.

Pour les personnes dépourvues du service Internet, nous fonctionnons par téléphone et par affichage grâce au soutien des communes.

> Est-ce que vous vous appuyez sur d'autres initiatives opérationnelles sur d'autres territoires ? Pouvez-vous nous citer quelques exemples et nous dire quels sont les points positifs de telles actions ?

E.M. : Cette opération est innovante sur le territoire et nous n’avons pas trouvé d’autre initiative qui assure l’animation et le suivi de l’action du covoiturage. Des recherches Internet nous a permis de constater que de nombreux sites proposent d’enregistrer des trajets et de rechercher des covoitureurs sans qu’aucune structure n’intervienne pour animer le processus. Et en cas de défaillance, on se retrouve donc le bec dans l’eau sans solution alternative. Pour une première expérience de covoiturage, cela peut s’avérer très décourageant.

L’association GESPER souhaite vivement que ce projet se pérennise dans le temps et sur le territoire des Alpes de Haute Provence. C’est pourquoi nous mettons tout ce qui est possible en œuvre afin que les participants ressentent les effets positifs de cette action.

Les avantages du covoiturage sont nombreux. Tout d’abord l’aspect financier est indiscutable. Le coût du kilomètre me revient à 15 cts d’euro en comptant le carburant (10 cts) et le petit entretien, c'est-à-dire les pneus et les vidanges (5 cts). C’est bien sûr sans compter l’assurance, l’achat du véhicule, etc… Sinon, nous arriverions à 50 cts du kilomètre. J’habite à Thoard et en covoiturant à 3 personnes ça nous revient chacun à 5 cts du kilomètre et j’économise jusqu’à 100 € par mois.

L’aspect social n’est pas à négliger non plus car je rencontre beaucoup de mes voisins en covoiturant. Ce sont des gens que je connaissais très peu auparavant. Et dans la voiture, on rigole souvent. Avant d’aller travailler ça détend. Je suis moins énervée au volant et plus courtoise aussi.

Il y a aussi des effets bénéfiques sur la pollution atmosphérique et les embouteillages en ville et par conséquent sur la santé publique.

> Contacts / En savoir plus :

  • Elodie Masson
  • Animatrice de projets et de la vie associative
  • Association GESPER
  • 6 rue Lavoisier - ZI Saint Christophe
  • 04000 Digne les Bains
  • Tel : 04.92.34.33.54
  • Mel : e.masson.gesper@wanadoo.fr
  • Site : www.gesper.eu