La parole à... Eric Favey
Lire et Faire Lire : Que du plaisir !



Lire et faire lire est né de la rencontre entre un auteur, Alexandre Jardin, et la Ligue de l’enseignement. L’écrivain animait alors l’association Le relais civique, qui se mobilisait pour des causes d’intérêt général, dont la lecture.

A priori l’idée était simple : les retraités sont de plus en plus nombreux, ils ont de l’expérience, de la disponibilité et notre société les néglige comme ressource civique sociale et culturelle.

Par ailleurs, comme le dit si bien Daniel Pennac, « lire ne supporte pas l’impératif ». Il faut trouver les voies qui permettent aux enfants de saisir tout l’intérêt de la lecture. Alors favoriser la rencontre entre des lecteurs retraités et des enfants autour de la lecture d’œuvres, pourquoi ne pas en faire une action orchestrée et d’envergure nationale ?

Le réseau de la Ligue de l’enseignement, son savoir-faire dans un domaine où elle fut à l’origine des bibliothèques, des bibliobus, « des soirées lisantes », des premières rencontres d’auteurs, était tout indiqué pour porter un tel projet.

Mais nous avions peu de compétences pour aller à la rencontre des retraités et nous souhaitions, en outre, que les familles soient impliquées.

C’est pourquoi nous avons proposé à l’Unaf et à son réseau, décentralisé comme le nôtre, de nous rejoindre.

La mise en œuvre du programme s’est faite grâce à une impulsion nationale forte, avec plus de cent écrivains, de nombreux médias et un dispositif technique léger de mobilisation des retraités, d’animation et d’appui aux échelons départementaux qui sont les véritables acteurs de ce programme.

L’une des principales difficultés était et demeure de ne pas confondre ce programme de promotion de la lecture et du livre avec la lutte contre l’illettrisme.

Lire et faire lire est clairement un programme d’action culturelle autour du livre.

À l’heure des sociétés complexes, de la difficulté grandissante d’y trouver sa place, une telle action devrait trouver les moyens de son développement massif, la lecture et le livre symbolisent une manière essentielle de ne pas déléguer aux autres sa propre compréhension du monde.

Éric Favey
Trésorier de Lire et faire lire
Secrétaire national de la Ligue de l'enseignement



> En savoir plus :