Avec l'opération "Jouons la carte de la fraternité", le mouvement d'éducation populaire qu'est la Ligue de l'enseignement, cherche à combattre les préjugés et les stéréotypes.

Avec les enseignants et les éducateurs, il est fait appel à la responsabilité des enfants et des adolescents, pour faire reculer les comportements de repli sur soi et de rejet de l'autre.

Chacune des cartes envoyées ce 21 mars 2009 comportait un message de fraternité réalisé dans le cadre d'ateliers d'écriture, et les destinataires étaient invités à répondre...

Parmi les réponses reçues...


Réponse d'André et Maguy à Maël, de l'école du Rabioux à Châteauroux-les-Alpes

Maël, ta carte est très jolie (tu dois être un peu une artiste !). Ce sont un papy et une mamie qui l'ont reçue. Nous te félicitons de t'intéresser déjà au racisme et à la discrimination. Nous avons vécu en Afrique, nous sommes allés au Maroc, en Tunisie. La vérité c'est que partout on a connu des personnes très bien, surtout chez les pas trop riches. Continue à penser que tu peux avoir les meilleurs copains du monde, même s'ils sont noirs, asiatiques, maghrébins. Nous te faisons de très gros bisous...

Réponse anonyme à Yannés, de l'école élémentaire de La Freissinouse

Bravo pour votre démarche. Tous unis, on changera le regard des hommes. Unique, chacun l'est, qu'elle que soit sa couleur de peau. Donnons nous la main pour plus de fraternité.

Réponse de Michelle à Matis, du collège des Garcins à Briançon

La lutte contre le racisme ne doit pas s'arrêter un seul jour. C'est chaque jour que nous devons veiller à nous respecter les uns les autres. Je trouve formidable que toi, Matis, tu te préoccupes de ton prochain et le communique à d'autres. Merci.

Réponse anonyme à Lélia, de l'école élémentaire de La Freissinouse

L'avenir du monde est dans vos mains. Changez le pour le meilleur et non pour le pire. Bravo les enfants.

Réponse d'André à Robin, du collège des Garcins à Briançon

Lutter contre le racisme est une nécessité. La fraternité, c'est beau... C'est aux jeunes de continuer le travail pour poursuivre cet idéal. Mais il faut commencer par éviter les violences verbales et physiques entre jeunes, entre bandes éviter les drogues... Respectez vos professeurs. Il faut aussi éviter les violences sur les stades et dans le sport en général. J'accepte de dialoguer si tu le veux. C'est un vieux monsieur qui te parle.

Réponse anonyme à Emmy, de l'école de la Freissinouse

Bonjour. Merci de ton petit mot. Moi aussi je pense que la couleur de peau n'a pas d'importance. Travaille bien à l'école, car c'est toi qui construira ta vie. Par ton travail elle sera agréable. Bon courage.

Réponse de Marcel à Etienne de l'école du Rabioux à Châteauroux-les-Alpes

Fraternité, quel beau nom pour unir tous ceux qui combattent la même cause. Pour toi, Etienne, cette cause est le "racisme". Ce mot ne devrait pas exister, que l'on soit noir, blanc ou jaune, nous formons une et une seul race humaine. Nous sommes tous semblables, identiques. Peu importe notre race. Alors, avec tes amis, bats toi pour qu'on jour tout le "monde" se donne la main et ouvre son coeur aux autres. Amicalement.

La presse en a parlé...

Articles publiés par Le Dauphiné Libéré, édition Hautes-Alpes, le 22 mars 2009...







En savoir plus :