Une visite de maison « solaire » était proposée par l’Espace Info Énergie de Gap (géré par ADELHA-Ligue de l’enseignement 05) en présence des propriétaires et de l’architecte-constructeur.

Cette visite s’insérait dans le cadre d’un programme de visites destinées aux particuliers qui ont des projets de construction ou de rénovation respectueuses de l’environnement et utilisant les énergies renouvelables.

Une douzaine de personne était présente pour découvrir les grands principes de conception de cette maison, ainsi que les choix effectués pour la production de chaleur, d’eau chaude et d’électricité.

Une maison de 130m²

Située dans les Alpes du sud, cette maison a été conçue par M. Boissel, architecte bioclimatique.

Orientation et compacité du bâtiment, disposition des pièces de vies orientés au Sud et d’espaces tampon au Nord (cellier, hall d’entrée), sont autant de choix qui limitent les déperditions de chaleurs tout en favorisant les apports solaires.

La maison est construite en mélèze, une essence locale et durable, qui ne nécessite pas de traitement, ni d'entretien tout en offrant une grande souplesse architecturale.

Objectif : atteindre une performance énergétique élevée

Cela implique d’optimiser l’isolation et de favoriser les apports solaires passifs

L’isolation des murs est 30% à 50% plus importante que ce qu’impose la réglementation thermique 2005 et les nombreuses parois vitrées en façade Sud sont constituées de doubles vitrages à faible émissivité.

Des murs capteurs, ou encore « murs Trombe » sont disposés en façade Sud : il s’agit de murs de briques en terre crue couverts d’un double vitrage. En hiver, ils accumulent la chaleur pendant la journée et grâce à son inertie et la restitue le soir.

Des avancées de toitures laissent passer le rayonnement solaire hivernal et protège les vitrages et les murs capteurs en été pour éviter les surchauffes.

Chauffage et l’eau chaude sanitaire

Ils sont produits grâce à 18m² de panneaux solaires thermiques disposés sur la façade. Le fluide chauffé dans les panneaux circule directement dans le plancher chauffant (plancher solaire direct), sans qu’il y ait besoin d’un ballon de stockage.

Un poêle à bois (3 stères/an) et l’électricité servent d’énergies d’appoint pour le chauffage et pour la production d’eau chaude lorsque le soleil fait défaut.

Plus récemment une installation de panneaux photovoltaïques d’environ 28 m2 a été intégrée à la toiture : l’électricité produite est revendue en totalité sur le réseau d’électricité et représente environ 2/3 des consommations électriques de la famille.

Le prochain cycle de visite

Il se déroulera à l’automne 2009

Renseignements et inscriptions :


Répondre à vos questions :

Les conseillères de l’Espace Info Énergie sont à votre disposition tout au long de l’année :

à Gap

  • Trois jours par semaine
  • Tel : 04 92 56 01 78

à Laragne

  • Une fois par mois
  • Sur rendez-vous au 04 92 65 26 97