Entre Apt, Forcalquier et Manosque, au cœur de la Haute-Provence de Giono, un village-forteresse dominé par une tour étonnante : Simiane-la-Rotonde.

Et là, dans le cadre familier d’une maison de village, des artistes de notre temps présentent leurs œuvres. La Maison de Brian a réuni pour cette première exposition de sa cinquième saison huit artistes venus d’horizons divers, jeunes créateurs ou artistes confirmés, liés par une recherche commune : « montrer peu, exprimer beaucoup » pourrait en être le fil conducteur.

Leur engagement dans cette démarche traduit peut-être le besoin d’unité, voire même la part d’ascétisme de chacun.

Ils ont choisi un chemin étroit, une règle du jeu stricte, mais à travers des techniques différentes (du dessin à la peinture, du verre à la céramique et jusqu’à la photographie) ce même voyage conduit vers leurs univers personnels.

La simplicité essentielle des moyens mis en œuvre aboutit alors à la plus grande richesse : au départ presque rien, une ligne qui bascule, l’éclair d’un geste, le tremblement d’une couleur, l’éclat d’un soleil sur le verre, un bloc de terre qui se dresse… et des mondes se dévoilent.

Mais cette simplicité trompeuse s’appuie sur un travail approfondi et une technicité nécessaire. On l’oublie cependant pour en retenir la lumière, le silence, la vie et la poésie qui naît au delà de la rigueur et de l’apparente austérité.

Ces oeuvres demandent du temps au regard. Car si elles sont bien toutes passées par le filtre de la perception, la narration s’est effacée pour laisser la place à l’émotion. C’est un art décanté qui livre les signes épurés d’une réalité intérieure, d’une quête d’absolu.

Quelques mots sur les exposants...

Jérôme Delfosse

  • Photographe (Gap, Hautes-Alpes)

Publié dans « chasseur d’images », il crée des images d’une grande poésie. Le pouvoir évocateur du presque rien est servi par la subtilité de beaux tirages en noir et blanc.

Jan Filip-Olson

  • Peintre suédois de renom, vit en Provence depuis 7 ans et désormais installé à Simiane.

Il explore les variations subtiles et tendres de la lumière des jours.

Christiane Filliatreau

  • Céramiste (Buoux, Vaucluse) .

Elle revient à « la maison de Brian » où elle avait exposé en 2005,avec des pièces encore plus épurées. Le grès cuit au bois, aux formes architecturales, alterne avec la fragilité de la porcelaine.

René Guiffrey

  • Plasticien (Bédoin, Vaucluse)

Ses travaux sur le verre et la lumière ont retenu l’attention de l’Etat (plusieurs commandes publiques). Avec beaucoup de rigueur, il va vers le plus de pauvreté formelle possible pour y faire apparaître le frémissement de la vie ; la lumière devient acteur de l’œuvre.

Jacques Mandelbrojt

  • Peintre et physicien théoricien (Eguilles, Bouches-du-Rhône)

Fondateur en 1970 du département d’Arts Plastiques de l’université de Provence, membre du laboratoire Musique et Informatique de Marseille, il a très souvent exposé en France et à l’étranger. C’est la fulgurance du geste, l’écriture du temps saisi sur le papier.

Guillaume Poupard

  • Peintre et psychologue (La Batie-Montsaléon, Hautes-Alpes)

Dans le secret de papiers d’une grande douceur, il suggère avec beaucoup de sensibilité la part intime de chacun d’entre nous. Le papier devient un confident.

Peter Somm

  • Peintre (Berne, Suisse et Lacoste, Vaucluse).

Après avoir alterné pendant de longues années le métier de médecin anesthésiste et la pratique d’une peinture exigeante, il se consacre depuis dix ans à l’art concret. La minutie de ses œuvres d’où irradie la lumière stupéfie. Un fort sentiment spirituel s’en dégage.

J’expose quant à moi des dessins à la plume, éloge de la lenteur pour apprivoiser le temps.
J’espère que vous aurez autant de plaisir à découvrir ces artistes que j’en ai eu à les rassembler.
Martine Cazin

Vernissage :

Nous serons heureux de vous recevoir au vernissage de cette première exposition :

  • Vendredi 1° Mai 2009,
  • à partir de 18 h.


Contact / En savoir plus :

La maison de Brian, art contemporain