Les Féeries nocturnes - Biennale d’Arts Numériques du LABo des Fées

  • 20-31 mai 2009
  • à Embrun (05)
  • gratuit ou participation libre

INAUGURATION mercredi 20 mai

  • 17h00 - Abbaye de Boscodon
  • 18h30 - Salle de la Manutention - Embrun
  • Visite des Installations jusqu’à 20h00


Programme / Invités...

Oeuvres protéiformes visuelles ou sonores, les créations mises à l’honneur investissent l’espace public et questionnent notre relation à l’art. À travers des installations artistiques comportementales, génératives et ludiques, les artistes nous invitent à apprivoiser notre société en pleine mutation numérique.

Invité d’honneur des Féeries nocturnes, l’atypique percussionniste des arts numériques, Cyril Hernandez, présentera son projet de performances et d’installations ImaginaSon en investissant les rues d’Embrun et la Chapelle des Capucins.

Du duo jazz-électro avec PC Pieces de Laurent de Wilde et Otisto_23 à la Mekanik Kantatik de Nicolas Cante, de l’audio-fil d’Alym à la découverte de la flore numérique, Les Féeries nocturnes sont autant d’occasions de présenter un large éclairage sur les technologies d’aujourd’hui.

Durant tout le festival, une installation de cocons lumineux en gestation sera visible dans le Parc de l’Archevêché. Ces cocons seront ensuite accueillis à l’ECM/ZINC Friche Belle de Mai du 5 au 22 juin à l’occasion du festival Seconde Nature.

Enfin, une table de banquet sera exceptionnellement dressée au centre de la Place Barthelon le 29 mai pour un moment festif et convivial autour d’une soirée mettant en scène les virtuoses du graff : Marko93 et BYTag de Blue Yeti.

Des lectures vivifiantes et poétiques parsèmeront le chemin de la Biennale à l’occasion du festival de L’ivresse des Livres, événement proposé par les Rions de Soleil / Gros texte, éditeur de poésie contemporaine.

Le Festival du LABo des Fées

Le LABo des Fées, atelier interne à Fées d’Hiver, co-produit toute l’année avec des artistes en résidence dans ce centre d’art contemporain, situé dans la vallée de Crévoux, un ensemble de créations et anime la biennale pour permettre la visibillité de ses travaux.

L'occasion ici de d'apporter au public des Hautes-Alpes, un éclairage sur les nouvelles technologies qui construisent peu à peu notre société et qui deviennent nos outils quotidiens.

Nous sommes en pleine mutation et devons dès maintenant nous y préparer pour tenter de ne pas subir demain mais bien d'agir sur les liens qui nous unissent avec l'intelligence et l'éthique pour opérer les bons choix.

Pour l'instant les artistes s'y exercent avec de plus en plus de pertinence et les Féeries nocturnes ont pour ambition de révéler au public ce qu'apportent aujourd'hui les nouvelles technologies dans le large champ des arts visuels et du spectacle vivant (danse, musique, théâtre, arts de la rue).

Renseignements :

Gladys Bellois, Coordinatrice, Chargée de développement