L'association Gap Sciences Animation 05 propose...

Conférence-débat " Terre qui bouge : la tectonique des plaques"
  • Vendredi 15 mai
  • par Marc SOSSON, tectonicien à Géosciences Azur CNRS - Université de Nice Sophia Antipolis.
  • Cycle de conférences "Raconte-moi la Terre".
  • A 18h
  • au Royal, rue Pasteur à Gap.
  • Entrée libre.

« La surface de notre planète, depuis 4,6 milliards d'années, se transforme et se reconfigure. Elle bouge selon les règles de la tectonique des plaques : les domaines océaniques et continentaux sont en perpétuel mouvement, impliquant notamment la formation de chaînes montagneuses ! Et aujourd'hui ? Séismes, magmatisme, déformations de l’écorce traduisent encore les mouvements de la Terre ».

A partir de 17h :

  • atelier pratique de géologie
  • animé par Gap Sciences Animation 05
  • dans le hall de la salle du Royal.


« Pelouses steppiques de la Montagne de Chabre et de la Méouge »
  • Samedi 30 mai
  • Sortie botanique et écologie
  • avec Franck Le Driant.
  • La sortie se déroulera sur la journée, durant 6 heures dont 2 heures de marche facile.
  • Participation de 5 €.
  • Réservation nécessaire au 04 92 53 92 70 ou à equipe@gsa05.com.

« Le sud du Buëch abrite des biotopes très particuliers que l’on nomme des « pelouses steppiques ». Ces zones très sèches abritent une flore particulière qui peut être observée de mai à juin. Cette flore est généralement de petite taille, ce qui lui permet de résister aux conditions de température extrêmes et au vent. La majorité des plantes sont également pourvues d’une abondante pilosité afin de minimiser l’évapotranspiration. Nous découvrirons entre autre : la Lentille sauvage, la Crucianelle à feuilles étroites, le Liseron Cantabre, le Chèvrefeuille étrusque, différents Orpins, la Saxifrage en languette, des Aspléniums, la Psoralée bitumineuse, le Xéranthème fermé, et beaucoup d’autres… Les pelouses qui couvrent les crêtes de la montagne de Chabre sont de magnifiques représentantes de ce que l’on nomme des «pelouses steppiques». La végétation y est de petite taille ce qui lui permet de résister au vent et à la chaleur. Le Chiendent pectiné est une des espèces les plus remarquables que l’on peut rencontrer dans ce secteur. Cette graminée protégée au niveau national n’est connue en France que sur la montagne de Chabre et la Montagne de Saint-Genis. Relique de périodes chaudes, elle est abondante en Mongolie. Parmi les autres plantes représentatives de ce milieu, il est possible de rencontrer la Leuzée conifère, la Cardoncelle de Montpellier, la Trigonelle en épée, le Chardon noircissant, l’Astragale en vessie, l’herniaire blanchâtre ou le Cynoglosse de Dioscoride. »

Contacts

Gap Sciences Animation 05