En juin 2009, les élections des représentants au Parlement européen pour la législature 2009-2014 des citoyens des 27 États membres de l’Union européenne s’inscriront dans un contexte de crise aux multiples dimensions.

Crise financière aux conséquences économique et sociales dramatiques, crise écologique mondiale, crise de légitimité de l’UE avec le rejet du Traité de Lisbonne...

Face au rejet partagé d’une d’une Europe opaque, peu démocratique, construite essentiellement autour de l’intégration économique et de l’exportation dans le monde d’un système économique et social injuste et peu durable, les candidats aux élections européennes de juin prochain travailleront-ils à l’émergence d’une nouvelle Europe plus démocratique, plus juste et ouverte à la société civile ?

En outre, si cette conjonction de crises affecte directement les Européens, son impact sera toutefois bien plus important sur les populations marginalisées dans les pays en développement.

Dans leur Manifeste, les organisations membres de Coordination SUD estiment que l’UE doit tenir sa place d’acteur majeur de la coopération au développement et promouvoir des relations internationales justes et équilibrées, autour de trois objectifs primordiaux :

  • promouvoir une Europe solidaire
  • exiger l’émergence d’une Europe cohérente
  • soutenir l’émergence d’une Europe démocratique

L’ensemble des propositions détaillées dans ce Manifeste sont résumées dans une Charte, que les candidats à la mandature européenne sont invités à signer, montrant ainsi leur engagement, aux côtés de Coordination Sud, pour une Europe responsable et solidaire dans le monde.

Télécharger :


Source de l'information :

  • "Votons pour une Europe responsable et solidaire dans le monde !"
  • Manifeste des ONG de solidarité internationale
  • Publié par le site de la CPCA
  • Le 13 mai 2009


En savoir plus :