Dix raisons d’aimer (ou pas) l’éducation populaire

Un espace où il est possible d’apprendre sans la tutelle des professeurs et des parents. Faire un journal, créer une association, défendre ses droits à l’université, en stages et pendant la saison, voyager pour coopérer avec des jeunes de différents pays, promouvoir les territoires ruraux, mettre en place un soutien scolaire, lutter contre le sida… Dans ce lieu, on donne confiance, on favorise l’expérimentation entre jeunes sans exclure les adultes.

Cette forme originale d’éducation, treize jeunes (ou presque) la racontent dans cet ouvrage. Avec humour et conviction ils déclinent dix raisons d’aimer l’éducation populaire. Plus au moins par hasard, tous les auteurs de cet ouvrage ont rencontré l’éducation populaire, l’éduc pop pour les intimes. Ils se sont construits avec d’autres, jeunes et moins jeunes.

Leurs itinéraires personnels et professionnels en ont été « impactés ». Ils sont devenus ce qu’ils sont grâce à toutes ces expériences. Aujourd’hui, ils sont les ardents militants de l’éduc pop. Dans cet ouvrage, ils expliquent pourquoi l’éducation populaire est d’actualité.

Ils sont la preuve vivante de ce qu’elle produit : du sens, des engagements, des parcours et des transformations, de soi, de nous, de notre vivre-ensemble. L’éducation populaire n’est pas ringarde, elle est un concentré de lien social, un moyen de lutter contre la précarité, une façon d’inverser l’ascenseur social et de vivre des solidarités transnationales.

Un collectif a été créé "I love educ pop" qui s’attache à le démontrer :

Cet ouvrage est publié sous la direction de Damien Cerqueus, responsable national de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) de 2007 à 2009, aujourd’hui militant associatif et syndical et de Mikaël Garnier-Lavalley, délégué général de l’Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes (ANACEJ) et Secrétaire général du comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire (CNAJEP) qui regroupe les associations et fédérations d’éducation populaire au niveau national.

Avec les contributions de Clémentine AUTAIN, Julien BAYOU, Pierre-Alain CARDONA, Emmanuelle COSSE, Simon COTTIN-MARX, Grégory HUHON, Inés MININ, Gurval QUARTIER, Thomas ROGÉ, Gwendal ROPARS, Thiébaut WEBER.

  • Publié par les Éditions de l’Atelier
  • ISBN : 978-2-7082-4123-7 /S444340
  • 13,50 € - 112 pages


Source :