Suite à une collecte organisée autour de la Cité du Claps, à Espinasses, soit à l'aval du barrage de Serre-Ponçon, un travail de création a été engagé par une conteuse, une lectrice publique et un photographe pour restituer le contenu issu de cette collecte.

Murmures au pied du mur

La construction du barrage de Serre-Ponçon a redessiné la géographie et la sociologie du territoire : les flux sociaux et culturels ont été largement bouleversés, le barrage étant par définition une barrière tant physique qu’anthropologique. Le sentiment des habitants situés à l’aval de la retenue de Serre-Ponçon est d’être aujourd’hui « une vallée oubliée de tout le monde », un lieu de passage vers lequel « on ne revient pas ».

La cité du Claps ne peut être dissociée de l’histoire du barrage, elle en est même consubstantielle puisqu’elle fut construite (avec celle de Chaussetives) pour accueillir les ouvriers du barrage. Quelques années après leur départ, cas sociaux et retraités ont été cantonnés dans cette cité, les collectivités locales étant aujourd’hui gestionnaires de ce patrimoine immobilier. L’absence d’accompagnement social à l’époque a fait de la cité un isolat, sur lequel stéréotypes et tensions ont fusé, quitte à séparer les vieux villages de la cité. Elle est aujourd’hui un révélateur, un témoin du bouleversement engendré par la présence du barrage.

En 2009, des services du Conseil général des Hautes-Alpes – services sociaux et culturels - et des élus locaux, se sont mis autour de la table pour engager une action qui vise à renverser l'image de la Cité du Claps :

Ce fut un travail de plus d'un an, faits d’échanges incessants et riches, pour aboutir à la réalisation d'une collecte orale sur la vallée, le but étant de capter les motifs factuels et les représentations que les habitants de la vallée peuvent avoir de leur territoire.

Ce travail de collecte piloté par la Communauté de Communes du Pays de Serre-Ponçon, et conduit par le Centre de l’Oralité Alpine en lien étroit avec la Maison Des Solidarités de Gap, se matérialise aujourd’hui par une exposition photographique et un spectacle qui mêle le conte et la lecture :

  • Les photos sont de Gérald de Viviés,
  • Le spectacle d'Angelina Galvani (les Arts du Récit) en lien avec les lectures de Diane de Montlivault.


La première de ce spectacle aura lieu :

  • le Samedi 30 Avril 2011
  • à 19H
  • à la salle des fêtes d'Espinasses.

Un deuxième spectacle aura lieu :

  • à Rochebrune,
  • le Samedi 7 Mai 2011


Cet évènement est une étape dans un processus, puisque la réflexion avec la Communauté de communes se poursuit de manière continue, le but étant de parvenir à renverser l’image de la Cité.



Fiche technique
  • Maître d’ouvrage : Communauté de communes du Pays de Serre-Ponçon
  • Maîtres d’œuvre : Katia Kovacic (collectrice), Geneviève Roth (graphiste), Angelina Galvani (conteuse), Diane de Montlivault (lectrice publique), Gabriel Carnévalé (collecteur), Gérald de Viviés (photographe)
  • Encadrement technique et méthodologique : Centre de l’Oralité Alpine (Conseil général des Hautes-Alpes)
  • Encadrement artistique : les Arts du Récit (Grenoble)
  • Encadrement social : Agence territorial Centre (MDS Gap)
  • Période : 2009-2011


Contacts / En savoir plus :

Centre de l’Oralité Alpine