Week-ends musicaux du festival de Chaillol

  • du 24 au 27 mai 2012

Après les concerts d’Alfonso Pacin en janvier, le succès de ceux du saxophoniste marseillais Joël Versavaud en février, ceux de l’ensemble CBarré en mars, puis du guitariste brésilien Nelson Veras accueilli en duo en avril, l’Espace culturel de Chaillol poursuit son itinérance joyeuse dans les territoires de la création musicale et invite la violoncelliste française Joëlle Martinez, membre fondateur du quatuor Ardeo.

Regards sur J.S.Bach

INTEGRALE DES SIX SUITES POUR VIOLONCELLE SEUL, JOELLE MARTINEZ

Le concert

Les six Suites pour violoncelle seul de Jean-Sébastien Bach constituent une référence absolue pour tout violoncelliste. Véritable bible de chevet dont l’étude accompagne une vie de musicien, elles furent composées entre 1717 et 1723, alors que Bach occupait la charge de maître de Chapelle à la cour du prince Léopold de Anhalt-Cöthen. Chacune des Suites s’organise selon un plan rigoureux et immuable: prélude, allemande, courante, sarabande et, avant la gigue finale, menuet, bourrée ou gavotte, s’enchaînent en un cycle varié et cohérent. Inépuisable source de joie, ces pièces consituent aussi un geste d’une portée musicale, instrumentale et théorique exceptionnelle qui émancipent le violoncelle du rôle de soutien et d’accompagnement où on l’avait tenu jusqu’alors. Les grands compositeurs romantiques sauront retenir la leçon et, retrouvant le souffle de ces pages essentielles, offriront à l’instrument quelques uns de ses plus grands chef-d’oeuvres.

S’attaquer à l’interprétation des Suites est, depuis Pablo Casals qui les fit redécouvrir au début du XX° siècle, un passage obligé autant qu’un défi ambitieux car en concert ou au disque, de nombreux maîtres ont inscrit leur interprétation dans l’Histoire.

Joëlle Martinez, musicienne accomplie, membre fondateur de l’excellent quatuor Ardeo, a depuis longtemps entrepris la traversée de ces oeuvres majeures, qu’elle donne - chose rare - aussi bien sur violoncelle baroque que sur instrument moderne. Pour cette série de concerts imaginée comme une intégrale en quatre concerts à suivre dans quatre communes du département, Joëlle Martinez a choisi de présenter quelques oeuvres fortes de compositeurs de notre temps, désormais nombreux à écrire pour cet instrument.

Autour des concerts…

Désireux d’un partage de la musique le plus large et le plus convivial, l'Espace culturel de Chaillol mène, depuis ses premières heures, des démarches spécifiques en direction des publics et collabore régulièrement avec des structures associatives ou pédagogiques du département, qui œuvrent en ce sens. 

Ainsi, autour des concerts de Joëlle Martinez programmés au mois de mai, l’Espace culturel de Chaillol poursuivra une action de sensibilisation auprès des enfants de l’école primaire de Chaillol amorcée au mois de février avec le saxophoniste Joël Versavaud.

L’Espace culturel de Chaillol poursuit également un partenariat initié en mars dernier avec la Ville de Gap, partenaire fidèle du festival de Chaillol. Grâce au Conservatoire à Rayonnement Départemental et avec le concours des professeurs du département de violon et violoncelle et la participation de leurs élèves, l’ECC propose un moment de musique et d’échange, ouvert à tous. L’occasion de découvrir le parcours, l’univers musical, l’exigence artistique de Joëlle Martinez, musicienne et chambriste accomplie.

  • Vendredi 25 mai, 15H00, École primaire de Chaillol (séance réservée aux écoliers)
  • Samedi 26 mai, 14h30, Bibliothèque de Gap, rencontre ouverte au public avec la participation des élèves des classes de guitare du CRD de Gap. Entrée libre dans la limite des places disponibles.


Le programme

Jean-Sébastien Bach

  • Six Suite pour violoncelle seul (BWV 1007 à 1012)

Gyorgy Kurtag (né en 1926)

  • Népdalféle (Im Volkston)
  • Wilheim Ferenc emlékére (In memoriam Ferenc Wilheim)
  • Balatonboglari emlék (Souvenir de Balatonboglar)

Philippe Schoeller (né en 1957)

  • Für G. Kurtag, nach F. Hölderlin pour violoncelle solo (2006)


C’est où, c’est quand ?

Jeudi 24 mai, 20h30

  • Vallée de l'Avance, Avançon, église

Vendredi 25 mai, 20h30

  • Vallée du Buëch, le Saix, église

Samedi 26 mai, 20h30

  • Tallard, église

Dimanche 27 mai, 18h30

  • Vallée du Champsaur, Saint-Eusèbe-en-Champsaur, église


D’un peu plus près…

Avançon...

...est une petite commune rurale de la vallée de l’Avance d’environ 350 habitants, constituée de quelques lieux-dits qui sont souvent des exploitations agricoles, et de trois hameaux : Chaussenoire, les Santons où se trouve le sanctuaire de Saint-Bathélémy, et le chef-lieu perché sur son promontoire et dominé par la croix de son calvaire et la chapelle Notre-Dame de pitié qui veille à la tranquillité de ce petit hameau regroupé autour de la fontaine et du lavoir, derrière l’église Saint-Gervais probablement construite vers 1563.

Le Saix...

...est une commune d’un peu moins de 100 habitants, située dans la Val d’Oze, au milieu d’une plaine plantée d’innombrables pommiers entourée de reliefs vallonnés s’étirant vers le Buëch. Dans le village en pierres trône l’église paroissiale du dix-septième siècle, venue remplacer les précédentes églises de Saint-Vincent et Sainte-Catherine, disparues lors de la destruction du château sur la citadelle par les troupes de Lesdiguières. Tallard est une commune d’un peu moins de 2000 habitants située au sud de Gap, sur un territoire habité dès la fin de la préhistoire comme en témoigne la découverte d’un dolmen près de l’actuel aérodrome. Avant 1562, l’église du village se trouvait en dehors des remparts, au niveau de l’actuel cimetière, mais elle a été détruite durant les guerres de religions, et une autre église a été édifiée à l’intérieur du village entre 1640 et 1644 sur l’emplacement de deux anciennes chapelles.

Saint-Eusèbe-en-Champsaur...

...est une commune principalement agricole d’un peu moins de 140 habitants, située au bord du Drac, au débouché de la vallée de la Séveraissette, dans le Bas Champsaur, face aux massifs du Dévoluy, et appartenant au Parc national des Ecrins et aux paysages caractéristiques du bocage de montagne avec ses réseaux de haies. L’église paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens est coiffée d’un dôme byzantin, ce qui est surprenant dans les Hautes-Alpes ; ses plans auraient été ramenés d'Italie par un prêtre appartenant à une riche famille du Champsaur.




Contacts / En savoir plus :

Association Espace culturel de Chaillol

  • Festival de Chaillol et Week-ends musicaux
  • Production, diffusion, action culturelle en territoire de montagne
  • Vallées du Champsaur & Valgaudemar, Pays gapençais, Hautes-Alpes
  • tel : + 33 (0)6 70 35 23 61
  • Site Internet: www.lebocage.org
  • Courriel: ecc.lebocage.communication05@gmail.com