La Ligue de l'enseignement propose :

« Pas d’Éducation, pas d’Avenir ! »

  • Un temps pour l’éducation au développement et à la solidarité internationale

La Ligue de l'enseignement base son action de solidarité internationale sur l’éducation au développement et sur le soutien aux sociétés civiles et aux systèmes éducatifs dans les pays du Sud où elle peut s’appuyer sur des partenaires locaux.

Ainsi, son action est le fruit d’un échange de pratiques et d’un partenariat équitable entre les structures du Sud et du Nord.

Dans ce cadre, la campagne « Pas d’Éducation, pas d’Avenir ! » articule le soutien aux systèmes éducatifs dans le monde avec la promotion de l’éducation au développement et à la solidarité internationale.

Cette démarche permet aux jeunes générations de comprendre la complexité du monde, de réfléchir sur notre modèle de société, d’appréhender la portée de leurs actions au quotidien et de devenir des acteurs du changement social, des citoyens au niveau local et mondial.



En 2017, du 1er au 31 mars, vous pourrez soutenir un projet en faveur de l’éducation dans le monde dans le cadre de « Pas d’Education, pas d’Avenir » 2017 !

Entretien avec Floriane Langlais, coordinatrice de la campagne.

Qu’est-ce que la campagne « Pas d’éducation, pas d’avenir » ?

Il s’agit d’une campagne annuelle en faveur du droit à l’éducation pour toutes et tous qui vise à soutenir une vingtaine de projets pour améliorer les conditions de scolarisation, et plus généralement l’accès à l’éducation sous toutes ses formes, dans les pays en voie de développement. Elle est organisée par deux associations françaises : Solidarité Laïque et la Ligue de l’Enseignement.

Pourtant, de plus en plus d’enfants sont scolarisés dans le monde, n’est-ce pas ? Il semble être un droit acquis pour nombre d’entre nous qui ont eu la chance d’aller à l’école, mais dans de nombreux pays, des enfants n’ont pas accès au savoir, en particulier les filles.

En matière d’éducation, les inégalités se creusent et offrent un terrain de jeu aux multinationales qui souhaitent se positionner sur un secteur lucratif. Donc accès à l’éducation, oui mais pas n’importe laquelle ! Ces projets soutiennent des écoles laïques et gratuites et tendent à améliorer la qualité de l’éducation. Ils permettent aussi de développer la formation des jeunes adultes déscolarisés avec la création de centres de formation aux métiers de l’artisanat local ou des sessions de formation à l’informatique. Enfin, il s’agit de contribuer à l’éducation de toutes et tous sur des questions liées à la santé, à la sécurité routière, ou encore à la paix et au vivre-ensemble.

En parallèle, il s’agit de sensibiliser, en France, les plus jeunes et le grand public aux problématiques d’accès à l’éducation pour les enfants, les jeunes et les adultes, de mobiliser la société française et de renforcer le plaidoyer pour l’éducation pour toutes et tous.

Dans quels pays sont situés les projets que vous soutenez ?

La plupart des projets soutenus se réalisent en Afrique de l’Ouest, au Maghreb, et en Asie du Sud-Est, dans les pays où les associations de Solidarité Laïque et de la Ligue de l’enseignement agissent avec leurs partenaires présents sur place. Il s’agit très souvent de territoires sécurisés où l’on peut se rendre sans danger pour définir ensemble les besoins éducatifs et suivre l’avancement des projets.

Mais quelques projets concernent aussi des zones dites “rouges” où l’éducation est particulièrement menacée et où presqu’aucune association n’ose s’aventurer pour des raisons de sécurité. C’est le cas par exemple des projets prévus dans la ville burkinabè de Gorom-Gorom, située dans le Sahel à proximité de la frontière avec le Mali. Malgré les menaces terroristes, des actions telles que la création d’un jardin potager dans une école primaire et l’équipement d’une salle laboratoire dans un lycée pourront être réalisées grâce à la campagne. En 2017, la campagne souhaite aussi soutenir un projet au profit des enfants palestiniens du sud de la Bande de Gaza : une équipe d’animation et de suivi psychosocial sera mise en place afin de diagnostiquer et prendre en charge les enfants témoins du conflit israélo-palestinien et souffrant de ce fait de troubles psychologiques.

Comment participer ?

Concrètement, du 1er mars au 31 mars, nous ouvrons une plateforme de financement participatif pour que chacun puisse soutenir les projets de son choix : la construction ou la rénovation d’établissements scolaires (classes, logements pour les instituteurs dans des villages très isolés, latrines, terrains de sport, etc.), la réalisation d’activités pédagogiques et éducatives (création de jardins scolaires, sensibilisation à la sécurité routière, éducation à la paix, etc.), la mise en œuvre d’actions pour favoriser l’accès à l’école d’un public spécifique, etc.

En participant, chacun peut signifier son intérêt pour cette cause majeure qu’est l’éducation pour toutes et tous.

Au BO du 26 janvier 2017 : "Pas d'éducation, pas d'avenir !"


La campagne "Pas d'Éducation, pas d'Avenir !" sensibilise les écoliers, les collégiens, les lycéens et l'ensemble de la communauté éducative au fait que, dans le monde, plus de soixante millions d'enfants ne vont pas à l'école. Elle se déroule du mercredi 1er février au vendredi 30 juin 2017.

"Pas d'Éducation, pas d'Avenir !" permet de financer des projets en faveur de la défense et de la promotion du droit à l'éducation pour tous à travers le monde, et notamment dans les pays francophones.

De l'école au lycée, la campagne est l'occasion d'initier un travail pédagogique avec les élèves autour des problématiques liées à l'accès à l'éducation, à travers une action concrète de solidarité et participe ainsi à la formation des futurs citoyens par la transmission des valeurs de la République.

Afin d'accompagner les enseignants et l'équipe éducative, des ressources pédagogiques développées par la Ligue de l'enseignement sont mises à disposition sur son site Internet www.pasdeducationpasdavenir.org ou sur le site de Solidarité Laïque www.solidarite-laique.org.


En savoir plus :

> http://pepa.solidarite-laique.org/