La CIPRA communique :

La participation des jeunes n’est pas une option, mais une nécessité

Renforçons la participation des jeunes dans les Alpes ! C’est l’appel qui a été lancé dans le cadre de la conférence GaYA à Chambéry aux responsables politiques de l’Arc alpin. La participation de nombreux jeunes, d’élus et de représentants de la société civile a montré à quel point cette thématique mobilise.

« Encouragez une culture politique de la participation. Ancrez la participation des jeunes dans les processus décisionnels. Montrez que la participation des jeunes n’est pas une option, mais une nécessité ! » Les organisations partenaires du projet GaYA ont présenté ces recommandations politiques aux élus. Plus de 200 personnes de tous les pays alpins sont venus participer à la conférence GaYA à Chambéry pour discuter des voies possibles pour renforcer la participation des jeunes.

Comment promouvoir la participation des jeunes dans les villes et les territoires ruraux ? Quelles sont les idées, les projets innovants ? Que peuvent faire les élus et les décideurs ?

Réunis dans des sessions interactives, jeunes, élus et animateurs jeunesse ont cherché ensemble des réponses à ces questions. Également au programme de la manifestation : de la musique, un buffet de spécialités des Alpes et des clips vidéos réalisés par des jeunes dans le cadre d’un concours de films alpin.

La conférence a marqué la conclusion du projet GaYA, un projet européen de deux ans. Parallèlement aux échanges internationaux et aux recommandations politiques, les partenaires du projet ont élaboré une boîte à outils pour la participation des jeunes et un rapport comparatif sur la démocratie participative dans les Alpes.

GaYA est cofinancé par le Fonds européen de développement régional (FEDER) dans le cadre du programme Interreg Espace alpin, par le Ministère allemand de l’Environnement, de la Protection de la nature et de la Sûreté nucléaire, par le Land du Vorarlberg/A et par la Région Auvergne-Rhône-Alpes/F.

Les recommandations politiques peuvent être téléchargées dans toutes les langues alpines à l'adresse suivante :


Source de l'information :